Dernières parutions

  • Lundi 21 avril 2014 Profweb L’innovation pédagogique au collégial a sa place au 82e Congrès de l’ACFAS L’Association pour la recherche au collégial (ARC) organise une activité spéciale lors du Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) de 2014. Cette activité inclura entre autres une séance de communications affichées, dont plusieurs traitent spécifiquement de l’intégration pédagogique des technologies et de l’innovation pédagogique.
  • Lundi 14 avril 2014 Benoit Bolduc (ACPQ) Unir les différences - Ateliers pédagogiques de l’ACPQ L’ACPQ invite tous les intéressés à participer aux Ateliers pédagogiques 2014 qui se tiendront les 26 et 27 mai au Manoir des Sables à Magog, sous le thème Unir les différences. Trente-quatre communications permettront aux participants d’explorer des moyens de mieux adapter nos établissements d’enseignement aux besoins des étudiants.
  • Lundi 7 avril 2014 Benoit Bolduc (AQPC) Oser. L’innovation au collégial Le programme du colloque 2014 de l’AQPC est maintenant connu. Il propose 128 communications, dont 5 conférences, 2 tables rondes et 8 Rendez-vous qui explorent tous à leur façon le thème OSER. L’innovation au collégial. Le colloque aura lieu les 3, 4 et 5 juin 2014. Il se tiendra dans les locaux du Collège Montmorency (le collège-hôte) et de son voisin, le Campus de l’Université de Montréal à Laval. Pas moins de 35 communications portant directement sur l’utilisation des TIC y seront présentées.
Liste des chroniques (347)

Chroniques

Lundi 30 avril 2012 | Multidisciplinaire 000

Un peu, beaucoup, passionnément… des applications coups de cœur!

Un peu, beaucoup, passionnément… des applications coups de cœur! APOP équipe de gestion

Si notre printemps apporte son lot d’événements imprévus et de rebondissements de toutes sortes (…), certaines pratiques quasi rituelles demeurent, notamment pour l’Association pour les applications pédagogiques de l’ordinateur au postsecondaire (APOP). Effectivement, c’est à cette période de l’année que les intervenants du réseau sont appelés à actualiser nos perceptions concernant leurs besoins d’assistance et de perfectionnement en matière d’utilisation et d’intégration pédagogique des outils technologiques. Cette étape constitue depuis déjà plusieurs années un marqueur important, permettant à l’organisation de confirmer les orientations à mettre de l’avant pour la planification des activités d’animation et de soutien technopédagogiques.

Ainsi, le coup de sonde, effectué en ligne et lancé dans l’ensemble des établissements, publics et privés, francophones et anglophones, du réseau collégial, avec l’outil sous licence Openfield Sondage (de REP Solution Interactive) du 13 au 19 avril, a permis de consulter 250 enseignants dont 58 % répondants féminins et 42 % répondants masculins. Les tranches d’âges les plus représentées sont les 40-49 ans (37 %), les 30-39 ans (30 %) et les 50-59 ans (27 %). Par ailleurs, 51 % des répondants précisent qu’ils interviennent dans le secteur des programmes techniques, 48 % dans le secteur préuniversitaire, tandis que 11 % d’entre eux s’impliquent en didactique et en recherche appliquée ou fondamentale en pédagogie.

Pour rédiger le contenu du questionnaire de ce sondage, nous avons pris comme base de référence les traces des discussions et des échanges du dîner-causerie « Trouvailles et coups de cœur » tenu sur APOP_en ligne le 27 mars dernier.

La recension et l’analyse des résultats obtenus font  entre autres valoir que, pour chaque catégorie d’application investiguée, les utilisations sont très polarisées manifestement, un écart important s’installe entre le peloton de tête (une ou deux applications) et les autres outils de chacune des catégories. À l’évidence, ces applications que nous qualifierons de dominantes suscitent l’intérêt d’une proportion très importante des répondants.

Synthèse des applications les plus utilisées

Par ailleurs, les questions ouvertes portant sur le contexte d’utilisation pédagogique dans lequel ces applications sont exploitées nous orientent également vers certains constats. Les répondants confirment qu’ils entrent en contact avec les ressources applicatives (logicielles ou web) de manière essentiellement fortuite, entre autres par l’intermédiaire de l’environnement humain dans lequel ils évoluent (collègues, informations diffusées par les médias, contact spontané avec un utilisateur, étudiants, etc.) ou par des activités sporadiques liées au déploiement des technologies éducatives (journées pédagogiques, activités de perfectionnement créditées et non créditées, etc.) En outre, le verbatim des répondants (au demeurant très explicite!) traduit globalement la curiosité suscitée par la liste des applications référencées dans le sondage, ainsi que le désir d’en apprendre davantage sur le potentiel des diverses applications disponibles. Parmi ces dernières, mentionnons un intérêt marqué pour celles appartenant au domaine public et les microapplications proposant des fonctionnalités ciblées pour les disciplines, incluant les outils dédiés à la technologie mobile.

Bien que nous soyons tout à fait conscients des limites d’un tel exercice (niveau de validité de l’échantillon, non-exhaustivité des applications identifiées, etc.), il n’en demeure pas moins que ce coup de sonde permet d’esquisser les contours reliés aux intérêts des enseignants utilisateurs comme des tendances émergentes, celles-ci devant être prises en considération dans l’établissement des priorités à établir, afin d’exploiter de manière constructive et adéquate les technologies, dans l’enseignement et dans l’apprentissage, tout en gardant le cap vers la cohérence pédagogique.

Conformément à la mission et aux actions engagées par l’APOP depuis les trois dernières décennies, nous croyons que la prise en charge des attentes des enseignants utilisateurs, dans leur contexte réel de pratique, ne peut que contribuer favorablement à l’intégration pédagogique des TIC, étape désormais incontournable et nécessairement associée à la réussite des étudiants.

Contribuerez-vous aux prochaines étapes du parcours pour découvrir des ressources technologiques les plus adaptées à l’éducation postsecondaire?

Le recensement exhaustif des résultats obtenus dans ce sondage est disponible sur demande en communiquant avec info@apop.qc.ca

Bookmark and Share

CommentairesRéagir au texte

  • Français
  • Anglais

Technologie mobile et production de contenu

Nous apprécions toujours ces petites enquêtes qui nous ouvrent des perspectives de renouvellement pédagogique intéressantes. On y voit les pratiques d’écriture et de recherche numériques bien consacrées. On y perçoit l’avenir avec l’avancement de la technologie mobile et l’introduction des outils de capture d’écran, vidéo notamment, qui révolutionneront notre enseignement. À quand un récit pour chacun de ces coups de coeur?

Émilie Lavery, Animatrice (Profweb) et professeure de littérature et de français (Collège Édouard-Montpetit), Profweb [2012-4-30]

Création multimédia et logiciels propriétaires

Cette synthèse des applications utilisées par les enseignants est très intéressante. L'utilisation des outils de création multimédia à des fins pédagogiques semble montrer que l'enseignant devient aussi un producteur de contenu multimédia. La dominance des logiciels propriétaires est aussi frappante: faut-il croire que le logiciel libre ne perce pas si facilement en éducation? L'évolution de la situation est à suivre!

Laurence Lachapelle-Bégin, Conseillère pédagogique, Vitrine technologie-éducation [2012-4-30]


Commenter, échanger ou collaborer Compléter les champs suivants (obligatoires*)
Nom :
Prénom :
Courriel :
Fonction :
Organisme :
Si autre :
Titre du message : *
Code de sécurité : *

(taper les lettres figurant ci-dessus en respectant leur case)
 
Message : * Insérer un lien :

Syntaxe pour créer un lien : [[titre|url]]