Dernières parutions

  • Lundi 21 avril 2014 Catherine Rhéaume (Cégep Limoilou) Dominique Thibault (Cégep Limoilou) Christine Veilleux (Cégep Limoilou) Des blogues pour le suivi individuel des étudiants : un tremplin pour des projets orientants Catherine Rhéaume, Dominique Thibault et Christine Veilleux enseignent le cours Explorer, en Tremplin DEC. Ce cours vise à permettre aux étudiants de valider leur choix de carrière et à les aider à développer des méthodes de travail et des habiletés technologiques. Pour pouvoir faire le suivi du cheminement de leurs étudiants, les trois enseignantes ont choisi d’utiliser des blogues individuels et elles y trouvent plusieurs avantages.
  • Lundi 7 avril 2014 Johanne Morin (Cégep Limoilou) La classe inversée pourrait être pour vous! Johanne Morin a intégré la classe inversée à sa pratique. Non seulement celle-ci lui permet de dynamiser les interactions avec ses étudiants, mais aussi de valoriser les échanges et le partage en les plaçant au cœur de l’apprentissage de l’anglais langue seconde. Elle nous présente ici comment elle a réalisé cette intégration ainsi que les avantages et désavantages de la classe inversée.
  • Lundi 24 mars 2014 Luc Archambault (Cégep de Trois-Rivières) Réapprendre à enseigner par la classe d’apprentissage actif Luc Archambault est enseignant au département de littérature et communication du Cégep de Trois-Rivières. L’année dernière, il a commencé à enseigner dans une classe d’apprentissage actif. Ce faisant, il a dû modifier la manière dont il enseignait et ajuster la matière à l’étude. Si ce changement a pu être angoissant par moments, non seulement a-t-il eu une incidence positive sur la réussite étudiante, mais il lui a aussi fait redécouvrir le plaisir d’enseigner.
Liste des récits (227)

Récits

Lundi 19 novembre 2012 | Anglais (langue et littérature) 603

Diigo, un outil Web propice à la collecte d’articles et à la préparation d’un débat

Diigo, un outil Web propice à la collecte d’articles et à la préparation d’un débat Mélanie Drouin Enseignante, Cégep de Saint-Jérôme

L’avancée des technologies en éducation diversifie le rôle de l’enseignant. Celui-ci exploite davantage d’outils, notamment des environnements pédagogiques Web qu’il crée parfois entièrement. La jeune enseignante, Mélanie Drouin, a relevé ce défi. Lors du cours Intégration du Web en éducation PPA-6609, du professeur Jacques Viens, de l’Université de Montréal, Mélanie a fait subir une transformation Web à son activité de débat.

Objectif de l’activité

L’activité « Ethical dilemmas », de mon cours d’anglais 102A, favorise le développement de compétences orales. L’objectif principal est de produire un débat informatif et constructif permettant à l’auditoire de se faire une opinion éthique sur un sujet choisi par les élèves.

À l’étape préparatoire du débat, se déroulant sur deux semaines, le mode de travail collaboratif, sur le Web, est idéal puisqu’il favorise le partage, la discussion et la rétroaction. Le type de plateforme Web aussi importe : il doit être adapté aux activités de l’étape, essentiellement axées sur la recherche et la collecte d’information. J’ai choisi pour cela Diigo.

Qu’est-ce que Diigo?

Diigo est un outil de marque-page avec des fonctionnalités avancées. Il propose plus que les collecteurs de signets existants tels que Delicious.

Qualifié d’outil de mémorisation1 en ligne, Diigo conserve en mémoire plus que les sources d’information. Il en conserve les pages. On peut annoter ces pages ou même des sélections de ces pages, comme l’on procéderait avec une liseuse ou un article papier.

Comme tout bon marque-page, il permet de regrouper les informations par catégories en créant des listes. On peut partager les articles, mais aussi des listes et même une librairie entière.

Visite guidée2 du site Diigo

Petit guide étape par étape

Rôle de l’enseignant

Une planification méticuleuse assure la réussite de l’activité. Tout d’abord, après avoir ouvert votre compte Diigo, familiarisez-vous avec l’outil en faisant plusieurs essais, avant de vous lancer avec les élèves.

Une fois l’activité démarrée, l’enseignant assure le support aux élèves sur le plan du contenu à rechercher, des habiletés de recherche et de l’outil Diigo. Il explique le fonctionnement de la barre d’outils Diigo. Le tutorat à distance exercé par l’enseignant se manifeste par des critiques ou commentaires des articles sélectionnés, notamment en ce qui concerne leur validité, l’intérêt des annotations et des arguments avancés.

Rôle des étudiants

Les étudiants prennent connaissance des critères de validité des sources d’information. Ensuite, les équipes sont formées. Elles font le choix du sujet à l’aide du site Web proposé dans le manuel « Open Road ».

Au laboratoire, les étudiants se créent un compte Diigo en utilisant l’adresse courriel attribuée par le cégep. À peine cinq minutes sont nécessaires à l’appropriation de la barre d’outils Diigo. Leur recherche d’articles leur en donne l’occasion. Il faut prévoir une séance d’une heure. L’élève devient un traiteur de données. Parfois aussi, un déchiffreur3 de problèmes lors du partage de librairies avec ses collègues! Une nouvelle tâche pour lui!

Diapositive

Exemple de l’affichage d’une note dans la bibliothèque Diigo

Je leur fournis un guide pour effectuer la planification de l’argumentation. Ils téléchargent le feuillet « Debates Outlines » qui les aide à structurer leur information en prévision du débat final. Du temps de classe est prévu pour l’organisation collective des idées, puis, pour l’élaboration de l’argumentation. Les étudiants poursuivent le travail à la maison en glissant la barre d’outils Diigo dans la zone des favoris de leur navigateur personnel, puis procèdent au partage de leurs librairies avec l’enseignant(e) pour rétroaction. Peu avant le débat public, une discussion préparatoire a lieu afin de finaliser leur structure argumentative, leur énonciation et améliorer leur débit.

Des retombées pédagogiques positives pour les élèves ET les enseignants!

Diigo rend les apprenants actifs. Ce mode de travail détient plusieurs aspects pratiques et motivants:

  1. L’outil conserve les références de tous les articles de la librairie.
  2. La plateforme laisse une grande place à la collaboration.
  3. L’enseignant peut donner des rétroactions rapides par le biais du bouton « like ».
  4. L’activité propose une formule hybride de classe en ligne (lors des activités de recherche documentaire avec Diigo) et en présentiel (lors du débat et de sa mise en scène).

Le fait que le site soit unilingue anglais est un avantage pour ma situation éducative, mais ce pourrait être l’inverse pour d’autres.

La valeur ajoutée avec Diigo réside dans l’accès facile au Web qui favorise la mise en commun et laisse une grande liberté quant à l’horaire de travail des coéquipiers. Les nombreuses opportunités de rétroactions assurent un traitement plus approfondi des ressources documentaires, de la construction de l’argumentaire et de l’énonciation des propos.

Le caractère intégrateur de cette activité alliant la lecture, l’écriture, l’expression et la compréhension orale permet d’atteindre divers objectifs d’apprentissage :

  1. Rechercher des articles valides et pertinents en lien avec un sujet éthique
  2. Bâtir une argumentation solide
  3. Élaborer un plan d’argumentation
  4. Interagir pour clarifier l’information et valider le choix des sources
  5. Connaître des outils Web qui serviront de ressources dans plusieurs contextes scolaires et autres.

Utilisez-vous Diigo avec vos élèves? De quelle façon? Avez-vous d’autres applications Web à suggérer pour de telles activités?spirale


1 On trouve cette appellation dans le wiki de l’Unité Régionale de Formation à l’Information Scientifique et Technique de Nice (URFIST).

2 On peut consulter les tutoriels ou guides complémentaires sur le sujet (en français ou anglais) et l’article de Thot Cursus.

3 Cette description du rôle de l’apprenant est inspirée de Marcel Pérez (1992 et 1998). Rôles des apprenants et des enseignants dans une approche stratégique. Document Internet. Consulté le 4 décembre 2011.

Bookmark and Share

CommentairesRéagir au texte

  • Français
  • Anglais

Interesting idea!

This is a great find! Merci beaucoup pour l'idée. Je cherchais une idée pour donner une meilleure structure à la préparation d'un débat dans mes cours. Je l'essaierais sans doute avec les 102, et je vais peut-être l'adapter pour mes 101 prochaine session.

Sara Langevin, enseignante d'anglais langue seconde, Cégep de Granby-Haute-Yamaska [2012-11-30]

Oui, c'est gratuit!

Bonjour madame Ouellette, Oui, la version de base de cette application est gratuite. Elle est d'ailleurs plus que suffisante pour l'utilisation faite lors de l'activité décrite dans ce récit. Par contre, d'autres plans payants sont offerts pour les utilisateurs réguliers. Plans Diigo Diigo offre aussi la possibilité d'ouvrir un compte "éducateur" qui peut comporter plusieurs avantages dans d'autres activités, dont celui de pouvoir inviter tous les membres d'un groupe-classe d'un coup et de partager facilement les marques-pages à tout le groupe en même temps. Compte éducateur Cette option n'a pas été retenue pour l'activité de débat par contre, pour des raisons évidentes, soit de permettre aux étudiants de garder leur arguments secrets pour leur "adversaires" jusqu'au jour du débat! Merci pour votre intérêt!

melanie drouin, Enseignante, Cégep de Saint-Jérôme [2012-11-27]

Intéressants

Je vous félicite pour cette belle initiative. Très intéressant cet outil pour les apports positifs que vous constatez chez vos étudiants. Je me demandais si ce logiciel était un logiciel libre ou gratuit. J'ai fait une petite recherche et je n'ai pas obtenu de réponse. Merci pour la vôtre.

Claudette Ouellette, conseillère, DECclic [2012-11-27]


Commenter, échanger ou collaborer Compléter les champs suivants (obligatoires*)
Nom :
Prénom :
Courriel :
Fonction :
Organisme :
Si autre :
Titre du message : *
Code de sécurité : *

(taper les lettres figurant ci-dessus en respectant leur case)
 
Message : * Insérer un lien :

Syntaxe pour créer un lien : [[titre|url]]