Dernières parutions

  • Lundi 7 avril 2014 Johanne Morin (Cégep Limoilou) La classe inversée pourrait être pour vous! Johanne Morin a intégré la classe inversée à sa pratique. Non seulement celle-ci lui permet de dynamiser les interactions avec ses étudiants, mais aussi de valoriser les échanges et le partage en les plaçant au cœur de l’apprentissage de l’anglais langue seconde. Elle nous présente ici comment elle a réalisé cette intégration ainsi que les avantages et désavantages de la classe inversée.
  • Lundi 24 mars 2014 Luc Archambault (Cégep de Trois-Rivières) Réapprendre à enseigner par la classe d’apprentissage actif Luc Archambault est enseignant au département de littérature et communication du Cégep de Trois-Rivières. L’année dernière, il a commencé à enseigner dans une classe d’apprentissage actif. Ce faisant, il a dû modifier la manière dont il enseignait et ajuster la matière à l’étude. Si ce changement a pu être angoissant par moments, non seulement a-t-il eu une incidence positive sur la réussite étudiante, mais il lui a aussi fait redécouvrir le plaisir d’enseigner.
  • Lundi 10 mars 2014 Diana Bruno (Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec) Un lexique bilingue pour l’univers de la restauration Les étudiants formés au Québec pour travailler dans le secteur de la restauration doivent connaître une foule de termes techniques à la fois en français et en anglais. Diana Bruno, enseignante d’anglais langue seconde à l’ITHQ, est en train de produire un lexique bilingue qui permettra aux étudiants, aux enseignants et aux professionnels de l’industrie hôtelière de trouver les réponses à leurs questions liées à la terminologie de la restauration.
Liste des récits (226)

Récits

Lundi 16 février 2009 | Physique 203

Projet pédagogique sur Wikipédia

Projet pédagogique sur Wikipédia Simon Villeneuve enseignant, Cégep de Chicoutimi

« Wikipédia n'est pas un produit textuel fixe offert à la consommation; il s'agit d'un processus incessant qui nous convie à la table du plus grand banquet intellectuel jamais construit dans l'histoire de l'humanité. »

Jean-Claude Guédon

L’encyclopédie en ligne Wikipédia est l’un des dix sites les plus consultés au monde. À lui seul, l’article Québec est visité 150 000 fois par mois dans sa version francophone et anglophone. Des milliers de contributeurs bénévoles, les « wikipédiens », construisent la version francophone de Wikipédia à chaque jour.

Puisque cette encyclopédie et ses projets dérivés sont de nature collaborative et visent à rendre accessible à tous l'ensemble des connaissances humaines, j’ai pensé demander à mes étudiants de mon cours d’astronomie de participer à ce projet en partageant leurs connaissances sur des articles de Wikipédia liés à l’astronomie. C’est ainsi que j’ai créé le Projet : Cégep de Chicoutimi.

Travaux scolaires

Normalement, quand ils ne les remettent pas, les enseignants au collégial gardent les travaux scolaires des étudiants environ six mois1 et détruisent ces derniers par la suite. La plupart du temps, le travail scolaire n’aura servi qu’à évaluer ou à faire progresser la compréhension de l’étudiant.

Logo de Wikipédia : ©Wikimedia Foundation

Dans le cas d’un travail lié à un projet pédagogique sur Wikipédia, les modifications d’articles ou nouveaux articles créés par les étudiants sont accessibles par l’ensemble des francophones de la planète. De plus, les contributions étudiantes sont évaluées par les autres contributeurs et, si elles sont jugées appropriées, demeureront des années en ligne et serviront de base pour les autres wikipédiens qui voudront s’attaquer au sujet traité. Ceci est la base du « travail collaboratif » effectué par cette encyclopédie, travail collaboratif qui est l’une des applications les plus remarquables du socioconstructivisme que j’ai vues.

Les étudiants peuvent donc consulter à leur guise le travail créé et, éventuellement, le peaufiner au fur et à mesure qu’ils acquièrent de nouvelles connaissances.

Toutes sortes de tâches sont nécessaires pour produire et faire fonctionner l’immense travail collaboratif mondial qu’est Wikipédia. Que ce soit la correction orthographique des articles, la traduction, la mise en page, la catégorisation, la création de liens hypertextes sur certains mots des articles, ou la pose de bandeaux d’avertissements sur des articles incomplets, mal écrits, promotionnels, sans références, violant le copyright ou ne remplissant tout simplement pas les critères d’admissibilité, à peu près tout le monde (et, donc, tous les étudiants) peut y trouver son compte.

Effet piranha

Dans le cadre de mon expérience, j’ai demandé à mes étudiants d’effectuer vingt contributions2 dans l’espace encyclopédique (cinq liées à l’astronomie et quinze liées à des sujets de leur choix). Ils pouvaient faire n’importe quel type de contribution, du moment où elle n’était pas supprimée par un autre contributeur (dans ce cas, elle n’était pas comptabilisée).

Certains de mes étudiants ont pu expérimenter ce que les wikipédiens nomment l'effet piranha. Ainsi, l’un de mes étudiants a créé une ébauche d’une ligne concernant les galaxies en interaction Arp 147. Deux jours plus tard, l’article ressemblait à cela.

Problèmes

Le déroulement d’un tel projet ne se fait évidemment pas sans anicroches. J’ai donc eu affaire principalement à deux difficultés.

  • La première est que l’édition d’article sur l’encyclopédie libre est une chose de plus en plus difficile. Le projet francophone existant depuis 2001, l’euphorie des premières années a cédé la place à une période plus mature. Ainsi, par exemple, les contributeurs exigent de plus en plus que les informations ajoutées aux articles soient « sourcées ». Bien que cela soit une bonne chose en général et aide cette encyclopédie à acquérir une plus grande crédibilité, ça rend également son édition plus compliquée et plusieurs étudiants peuvent se décourager de voir leurs premières contributions être révoquées par des wikipédiens expérimentés, en plus que ces derniers ne justifient pas toujours leur révocations, ce qui fait en sorte que l’étudiant ne sait pas trop pourquoi sa modification a été annulée. Cependant, s’ils sont bien dirigés, les étudiants apprennent tranquillement à distinguer ce qu’est une source de qualité de ce qui ne l’est pas et peuvent, ainsi, contribuer à « labelliser » un article.
  • Un autre problème est la complication, avec les années, de la syntaxe wiki. Ainsi, plusieurs articles de Wikipédia contiennent de plus en plus de lignes de code, ce qui rend l’édition de ces derniers de plus en plus difficiles pour les néophytes. Par exemple, aller voir l’article Québec et cliquez sur l’onglet « modifier ». Difficile de s’y retrouver ! Ce problème devrait cependant être pris en charge bientôt par les programmeurs travaillant sur le logiciel MediaWiki, logiciel utilisé par Wikipédia.

Il est certain que plus le niveau de difficulté d’un devoir est grand, plus le découragement des étudiants est probable, surtout pour un cours complémentaire comme mon cours d’astronomie. Ici, je devrai travailler sur le « dosage » de la difficulté pour en maintenir le plus possible dans le coup.

Et vous?

Vous désirez en apprendre davantage sur le sujet ? Patrice Létourneau a rédigé un texte précurseur dans le bulletin Clic. Vous pouvez aussi consulter la plus grande réussite pédagogique connue à ce jour sur Wikipédia, soit le projet « Wikipédia et éducation : un exemple de réconciliation » coordonné par le professeur Jon Beasley-Murray de l’Université de la Colombie-Britannique. Il existe également un guide de base décrivant la manière de construire un projet pédagogique sur Wikipédia.

L’utilisation en pédagogie de l’encyclopédie libre a été faite par quelques enseignants à travers le monde, mais très peu au Québec. Avez-vous des projets en vue ou en cours ? Faites-nous les connaître.

________________________________

1 Au cas où, par exemple, il y aurait une demande de révision de note.

2 Une contribution est enregistrée à chaque fois que vous éditez un article ou que vous créez un nouvel article.

Bookmark and Share

CommentairesRéagir au texte

  • Français
  • Anglais

Quand la classe échappe à ses murs...

Un bel exemple d'utilisation du Web 2 comme lieu d'expression authentique : d'un "devoir" longuement élaboré par un élève à l'intention exclusive d'un enseignant plus disposé à y laisser une note que des commentaires, on passe à un article public, perdurant dans le temps, offert à la critique constructive et l'enrichissement collaboratif. En clair : on passe du "On dirait que tu ferais un devoir sur X parce que c'est dans le programme" à "Construisons un savoir qui en aidera d'autres". Et le Web 2 a bien d'autres applications pédagogiques authentique (j'en ai parlé iciLes écoles et le Web social). Pour les enseignants de primaire qui veulent introduire leurs élèves aux principes d'une encyclopédie collaborative en évitant la lourdeur technique de Wikipédia, il y a Wikimini

Emmanuelle Erny-Newton, designer pédagogique, consultante [2010-10-27]

Gérer les dossiers

Bonjour Mme Lefebvre, Chaque contribution sur un article de Wikipédia est enregistrée dans ce que l'on appelle l'historique de l'article (l'onglet à droite de l'onglet « modifier » en tête de l'article). De plus, il est possible d'avoir une liste des contributions de chaque utilisateur. Sur la page du Projet:Cégep de Chicoutimi, regardez le tableau des participants en astronomie. La quatrième colonne donne un lien vers la liste des contributions de chacun des étudiants. Il est certain que le système est ouvert à la tricherie. Un étudiant peut donner son nom d'utilisateur et son mot de passe à quelqu'un d'autre et ce dernier pourra faire le travail à la place de l'étudiant. C'est pourquoi, pour l'instant, ce devoir ne compte pas pour beaucoup dans la pondération finale du cours. À mon avis, si vous voulez tenter le coup, la première étape est de s'inscrire soi-même à l'encyclopédie et d'y faire des contributions. C'est le meilleur moyen d'apprendre son fonctionnement et, éventuellement, de l'enseigner. Une bonne connaissance de l'encyclopédie en ligne me semble nécessaire pour avoir une chance de bien réussir une telle expérience. J'en profite pour vous donner un lien vers un autre projet pédagogique qui a été réalisé à Vancouver : http://www.framablog.org/index.php/post/2009/02/16/wikipedia-education-exemple-projet-pedagogique-1 Ce projet anglophone est le plus grand succès à ce jour concernant les projet pédagogiques sur Wikipédia. Le dossier est très volumineux, mais, à mon sens, complet. N'hésitez pas à écrire de nouveau si vous avez d'autres questions!

Simon Villeneuve, Enseignant au collégial en physique, Cégep de Chicoutimi [2009-2-18]

Intéressant!

C'est un projet qui semble vraiment intéressant et je vais peut-être suivre la vague pour les prochaines sessions! La question qui me démange: comment gérer le dossier? Les étudiants doivent mentionner leur contribution au fur et à mesure, ou font-ils un dossier récapitulatif à la fin de la session...? Félicitations aussi pour l'utilisation d'un outil Internet quand même mitigé quant à la fiabilité des références... cela rend encore plus tangible la problématique aux étudiants.

Claire Lefebvre, professeure, Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu [2009-2-18]


Commenter, échanger ou collaborer Compléter les champs suivants (obligatoires*)
Nom :
Prénom :
Courriel :
Fonction :
Organisme :
Si autre :
Titre du message : *
Code de sécurité : *

(taper les lettres figurant ci-dessus en respectant leur case)
 
Message : * Insérer un lien :

Syntaxe pour créer un lien : [[titre|url]]